Senden hat offenbar funktioniert, aber es wird noch ein Bestätigungsmail verschickt, sobald die Änderungen angekommen sind.
Es hat etwas nicht funktioniert. Bitte den Inhalt in Word (o.Ä.) kopieren und per Mail schicken.

Brief (002-01)

Graz, 1 avril 89

Cher Monsieur,

La neurasthénie qui m’obsède depuis bien des années (M. W Webster aussi en sait quelquechose) ayant pris l’hiver passé la forme de bibliophobie ce n’est que maintenant que je revais à la science et précisément par le moyen du basque qui n’a pas perdu son charme pour moi. Voilà pourquoi je ne fais que de lire l’intéressant article que vous avez fait insérer dans l’Eskualduna. Je suis de votre avis quant aux considérations générales ; mais je dois vous avouer que les rapprochements que vous faites ne me paraissent pas trop probables. Le eir, era, er du roumanche est, en effet, le même mot que le basque ere, mais ce n’est que l’ara, era, er du provençal (= hac hora) lequel, il est vrai, n’a que le sens de ”maintenant” mais cp. hanc horam < encore[”]. On penserait que ere fût le latin re-, si l’on ne trouvait pas ce préfixe en basque avec le double r : erre-, arre. En vieux portugais on trouve très souvent er ar dans le sens d’”aussi”, mais seulement avant le verbe, de sorte que mon ami Cornu y a cru devoir retrouver le re- latin; par ex. deus ar sabe, ”Dieu aussi sait” = deus re-sapit ; nunca arouve, ”il n’eut jamais” = nunquamre-habuit (cp. le basque behin ere).

Hauzo pourrait être en effet d’origine germanique d’autant plus que sa vraie signification est: ”voisinage”; hauzoko ”voisin”. – Isard est en basque basahuntz, chèvre sauvage;1 le d ou t ne parait pas être primitif: vieux prov: usarn, béarn. sarri, espagn. sarrio. – Hegazti ”oiseau” vient de hegats, ”plume” et cela de hego ”aile”, hegatzen, ”voler”; le Kent. *2hagister est le vieux haut allem. agalstra, aujourd’hui Elster. vieux prov. agassa, ital. gazza etc. …..

Gelditzen naiz, yaun maitea, noizpait eta nombait zure ikusteko eta arte hortan zure berri onen izaiteko esperantzan.

Onhets zazu ene agur bihotzezkoenak

Zure zerbitzari Hugo Schuchardt

Igortzen dautzut nere Romano-baskisches I.


[1] An dieser Stelle fügte Dodgson eine Anmerkung ein: this I knew but brebis sauvage ihizi-ardi seems equally suitable as a name and uzarn, sarri, & sarrio may all be derived from it -

[2] Auch hier findet sich eine Notiz von Dodgson: * this I knew but why may not agalstra come from the same root as hego?