Senden hat offenbar funktioniert, aber es wird noch ein Bestätigungsmail verschickt, sobald die Änderungen angekommen sind.
Es hat etwas nicht funktioniert. Bitte den Inhalt in Word (o.Ä.) kopieren und per Mail schicken.

Brief (01-07295)

Jornal das Colonias

C. da Estrella, 18

Lisboa 22 de Fevrier de 1882

Monsieur

J’ai l’honneur d’accuser la récépcion de votre honorée du 16 courant, à laquelle je m’empresse de répondre, en vous envoyant quelques unes des references que vous désirez, pour parmi remplir la tache dont vous vous occupez relativement aux differents patois créoles qui le parlent dans les possessions portugaises le long des cotes de l’Afrique et de l’Asie.

Je vous envoye aussi par se courier 2 numeros du Jornal das Colonias, où j’ai reproduit un article de l’Afrique explorée sur les langues d’Afrique, puisque je suis présque sur que vous en avez déjà en connaissance.

Je vais conférer un de ces jours avec Mr. Adolpho Coelho, et voir si par son intervention je puis |2| vous être en quelque sorte agréable, en vous donnant quelques ecclaircissements sur la matière, certainement du plus importantes, dont vous vous occupez.

Je vais écrire pour Goa pour demander quelque grammaire ou dictionnaire sur le dialecte Concani - et je demanderais pareillement quelques écclaircissements sur le guzarathe, langue qui se parle à Diu, et sur le Guserathe et Industani qui se parle à Daman si je n’etais prèsque sur que ces langues vous sont connues. Il y a un ouvrage, d’ailleurs, de Mr. J. H. da Cunha Rivara qui s’occupe surtout du Concani. En avez-vous déjà connaissances ?

Je vais vous envoyer le Jornal das Colonias - pour votre abonnement du 6 mois (2$250 reis) - ou 12 fr 50.c -  tout compris. |3| Vous pouvez remettre à la répartition de la poste cette somme, qui vous délivre de plus de soins à ce sujet, en me la faisant remettre ici.

Serait-il possible en avoir d’autres abonnements pour quelques bibliotheques, ou etablissements scientifiques, sociétés de Geografie etc ?

Je me mets à votre disposition pour tout ce que vous jugerez à propos dèsirez de mon pays - et il me serait même très agréable de faire connaitre votre nom á notre Academie Royale des Sciences et de Geografie, si toute fois vous desiréz en être membre correspondant.

Le final de votre lettre, en Portugais ne laisse rien à desirer ni pour le style ni pour la tournure de la phrase - il paraitrait que vous êtes |4| tout a fait un Portugais, accoutumé à parler et à ecrire notre langue.

Recevez, Monsieur, pour cette occasion l’expression de mes respectueuses hommages et l’assurance de ma profonde consideration

Votre obligé serviteur

André Meyrelles de Tavora Canto e Castro

|5|

Mr. le Docteur José Baptista d’Oliveira - Directeur de la Societé (Sociedade propagadora de conhecimentos geografico-africanos) à S. Paulo de Luanda - province d’Angola.

 ___

Mr. le Docteur Constancio d’A. Guerra à Benguella.

 ___

Mr. Vital do Canto - à Mossamedes

 ___

Mr. Engelbert K. Keinet - consul d’Allemagne à Lourenço-Marques (Moçambique)

Mr. José d’Almeida d’Avila - gouverneur à Quelimane (idem)

Mr. João Lafarte - à Inhambane - (idem)

Mr. Antonio Jacintho Galvão (medécin) à Mocambique.

Mr. Perry da Camara - gouverneur à Diu

Mr. Alexandre Meyrelles Tavora Canto e Castro Juge au Tribunal de 2.e instance (Relação) à Gôa (mon frère) |6|

Mr. Joao Albino Rebello Cabral à Macau.

Pour le cap. Vert où vous me dites aussi déjà des rèférences - vous pourriez vous adresser à Mr. Aleixo Justiniano Socrates da Costa - médecin à Cidade da Praia de Cabo-Verde - qui est bien dans le cas de vous fournir des écclaircissements - ainsi que pour la Guiné Mr. Damasceno Soares da Costa - medecin.

Vous pouvez pour eux tous invoquer mon nom, s’il le faut, comme vous les ayant recommandés, comme étaint dans le cas de satisfaire à vos désirs.