Senden hat offenbar funktioniert, aber es wird noch ein Bestätigungsmail verschickt, sobald die Änderungen angekommen sind.
Es hat etwas nicht funktioniert. Bitte den Inhalt in Word (o.Ä.) kopieren und per Mail schicken.

Brief (1-168)

Felibrige1 Montpellier, le2 7 mai 18873

Monsieur et éminent Confrère,

La maintenance languedocienne du Félibrige, soucieuse de remettre en lumière les titres du passé méridional et d’affirmer, en outre, les sentiments de confraternité latine qui la lient aux poètes et aux savants de la Catalogne, se propose de célébrer à Montpellier le dimanche 29 mai, dans une grande réunion littéraire, le souvenir de Jacme-le Conquérant qui naquit dans cette ville et qui, par ses loix civiles, par la protection qu’il accorda aux lettres, aux sciences et aux arts; par les grandes luttes qu’il soutint contre les maures et par l’extension qu’il sût donner à ses états, reste également cher à l’Espagne catalane et au midi de la France.4

La séance annuelle de la maintenance de langue doc se tiendra dans l’après-midi du lendemain 30 mai, lundi de la Pentecôte. Elle sera, selon l’usage ordinaire, présidée par sept dames et sept félibres.

Nous serions très heureux, Monsieur et éminent Confrère, si vouliez [sic] bien honorer de votre présence ces deux solennités littéraires et nous vous prions d’agréer l’expression la plus respectueuse de nos sentiments les meilleurs
Pr le Président de la maintenance languedocienne du Félibrige
AArnavielle
Le secrétaire
A. Roque5

A monsieur Hugo Schuchardt, Professeur à l’université de Gratz


[1] Imprimé. La lettre est écrite sur papier à lettres du Félibrige.

[2] Imprimé.

[3] «188» imprimé.

[4] Il n’a pas été possible de trouver de détails sur cette question. Dans la revue Occitania, organe officiel de la maintenance du Félibrige languedocien, tome premier (mai-août 1887, paru en 1888), on trouve seulement un appel à suscriptions pour un monument en l’honneur de Jacques 1er d’Aragon, qui aurait dû être placé dans la ville de Montpellier, envoyé à la rédaction de la revue par le «Comitat dau malbre de Jaume» ([s.a.] 1888:107). Des célébrations en honneur de Jacques 1er, les Jeux Floraux latins Jacme-le Conquérant, eurent lieux trois ans plus tard, à l’occasion de l’inauguration du marbre lui dédié.

[5] Louis-Alphonse Roque-Ferrier (Montpellier 1844-1907), Majoral du félibre, linguiste et écrivain occitan, fut parmi les fondateurs de la Société des Langues Romanes de Montpellier; pour la correspondance entre Schuchardt et Roque-Ferrier cf. Schwägerl-Melchior (2014d).